Note : 4/5

Résumé :

Félix, 12 ans, est désespéré. Sa mère, la merveilleuse Fatou, qui tient à Belleville un petit bistrot chaleureux et coloré, est tombée dans une dépression sans remède. Elle qui incarnait le bonheur n’est plus qu’une ombre. Où est passée son âme vagabonde ? Se cache-t-elle en Afrique, près de son village natal ? Pour la sauver, Félix entreprend un voyage qui le conduira aux sources invisibles du monde.

Le monde appartient à ceux qui ont décidé de ne rien posséder.

Mon avis :
C’est le premier livre que je lis d’Eric-Emmanuel Schmitt, je découvrais donc, avec « Félix et la source invisible » son style et le Cycle de l’invisible. Le Cycle de l’invisible est un cycle de huit récits indépendants sur l’invisible, la spiritualité. Ce roman traite de l’animisme, c’est à dire en la croyance en un esprit, une force, qui anime les êtres vivants mais aussi les objets et les éléments naturels.

On apprécie dès le début Félix, 12 ans, jeune garçon a l’esprit brillant. Mais surtout Fatou, sa maman, son tout. Fatou est une femme indépendante, charismatique, qui gère un petit café de Belleville où l’on croise des personnages différents les uns des autres qui n’ont en commun que d’être des habitués du café. L’injustice frappe un jour Fatou, elle va s’éteindre petit à petit et sombrer dans une dépression sévère.

Le monde se donne à qui le contemple, m’avait dit le Féticheur. Dans l’instant que tu vis, il y a des siècles, des millénaires dissimulés. L’apparence n’est pas l’apparence de rien, plutôt l’apparence d’un univers dérobé

J’ai aimé plonger au cœur de Belleville puis de l’Afrique à la recherche des racines de Fatou pour la sauver

Une magnifique histoire de vie, d’amour, de famille et d’amitié, le tout dans l’unique but de sauver Fatou.

J’ai adoré la poésie de ce livre, qui décrit avec merveille les lieux, les gens, les émotions… Mon seul regret est qu’il se lit beaucoup trop vite, puisque je l’ai fini le jour même où je l’ai commencé. Un livre qui se savoure, un livre que l’on transpose à sa propre histoire facilement.

Les objets n’ont des propriétés que si tu leur en accordes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s