Note : 3/5

Résumé :

Alice Love tombe en faisant du sport. Lorsqu’elle se réveille, elle pense qu’elle a 29 ans, qu’elle est enceinte de son premier enfant et qu’on est en 1998. En réalité, on est en 2008, Alice a trois enfants, Madison, 10 ans, Tom, 8 ans et Olivia, 5 ans, et s’apprête à divorcer.

Comment a-t-elle pu devenir cette femme autoritaire et maigrichonne (faire du sport ? elle DÉTESTE ça !) ? Pourquoi Elisabeth, sa soeur adorée, est-elle en froid avec elle ? Comment Nick, son amour de toujours, et elle en sont-ils venus à se détester ? Alice devra s’efforcer de reconstituer le puzzle de cette décennie oubliée et découvrira si son amnésie est une malédiction ou une bénédiction…


Mon avis :
Ce livre, j’en avais entendu du bien… Il a croisé ma route à Livre Paris 2019, je suis repartie avec lui.

On est sur un petit pavé, enfin petit… non pas vraiment, le livre est énorme !

L’histoire commence doucement, le narrateur est Alice, qui a oublié la totalité des 10 dernières années. Comme le livre a été écrit en 2008, on se retrouve directement en 1998 (le choc, tu m’étonnes !). Si là d’un coup, je perdais les souvenirs de ces 10 dernières années, je ne serais pas jouasse… Je me demanderais qui est ce charmant jeune homme à côté de moi, je flipperais un peu parce que je me demanderais bien ce que je fous en région parisienne, moi qui en 2009 vivait encore en Lorraine… et sûrement bien d’autres trucs.

Donc Alice, se réveille dans une salle de sport, tout le monde semble la connaître, mais elle, elle ne connaît pas tout se petit monde. Elle est conduite à l’hôpital, d’où elle appelle sa soeur, de qui elle n’était visiblement plus très proche. Elle appelle son mari et découvre qu’elle est en pleine procédure de divorce. Ambiance… Il semblerait qu’Alice soit devenue une garce reloue que plus personne ne peut supporter. Alors elle explique bien qu’elle ne se souvient de rien, et encore moins de ses 3 enfants, maiiiis… on la ramène chez elle, sa mère lui demande si elle se souvient du voisin, du facteur, bref, toujours rien. Alors « Nick » son futur ex-mari, ramène les enfants, et lui laisse… Et ça ne choque personne qu’on laisse à une femme qui ne se souvient pas de ses 3 enfants les 3 mômes en question ?! Okay, c’est un roman, mais quand même, faudra veiller à rester un minimum crédible…

Au fur et à mesure du livre, elle va découvrir qui elle est devenue, ce qu’il s’est passé pendant ces 10 années, à savoir qu’elle est devenue la Bree Van De Kamp australienne, qu’elle a fait amie-amie avec la voisine d’en face, qu’elle a soutenu un promoteur pour raser son quartier, que la voisine d’en face est morte, qu’elle veut absolument, à tout prix avoir la garde de ses enfants, qu’elle se tape le directeur de l’école de ses enfants…

Pendant les 450 pages que compte ce livre, elle ne parlera que de son futur ex-mari, Nick… Elle ne comprend pas comment elle a pu le quitter, le divorce, la garde des enfants, l’acharnement, la haine, tout ça… elle veut le reconquérir, oublier (enfin que lui oublie, parce que elle…). Pour ça, le prénom du futur ex-mari est écrit 791 fois… Oui oui ! En 450 pages. Et puis comme si c’était pas assez, le directeur d’école, aka Mr le Nouveau s’appelle Dominick. Pourquoi ? Mais pourquoi ??

Au final, la fin m’a énormément déçue… Ce qui se passe entre la fin du livre et l’épilogue, c’est exactement ÇA qui était intéressant et qu’on ne saura jamais.

Bref, je le note 3, parce que ça se lit bien, et que ce n’est pas une plaie (sauf le prénom du futur ex-mari que je n’en pouvais plus de lire), mais ça reste une déception…

Vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s